Mardi 2 avril 2013 2 02 /04 /Avr /2013 11:26

L’histoire de la Princesse, commence avec Le grand seigneur Prince Jafhar d’Ho, Jafhar avait épousé la belle Solmi… fille unique et bien aimée de Pan-Zanni chef respecté de la tribu transalpine des Pizz-Haiolli .Leur union fut heureuse et donna le jour a trois enfants, l’ainé Frickahn d’Ho, reçu bien évidemment le titre de Prince et épousa sa cousine Pasta , fille du frère de Solmi le très riche Torte-Linni, eux –mêmes eurent deux enfants  un fils qui entra en religion le très pieux Creh et une fille Mikah qui fut reçue Princesse d’Ho …Mikah épousa un seigneur du cru, dont l’histoire a oublié le nom, mais qui reçu en mariage le titre de Prince…le fils de Mikah, ne présentant aucun intérêt tant il était stupide….laissa de son encore plus stupide mariage avec  une nommée Kohn-ie La Kohnn qu’il avait connu un soir a la foire aux bestiaux de Barronous-d’Issy et qui était chef des majorettes…une roturière !!!,( ses parents ne voulaient pas de cette union, mais n’ayant pas d’autre héritier, durent faire avec !!!),  des jumeaux de sexe masculin prénommés  Ak-tiff et Pass-if ce qui en dit long sur la grande culture parentale. Pass-if s’étant avéré être gay, seul Ak-tiff s’activa pour perdurer le lien familial en épousant Arabelle LochDubh…qui était sa correspondante grande-bretonne ….ils n’eurent qu’une fille Ikea LochDubh princesse d’Ho. Fin de la branche aînée !

 

L’abbé Rezina, fit une pause ….un besoin naturel et pressant s’étant invité par surprise…il sorti du salon sous les regards ébaubis et bovinés de son auditoire féminin…transporté. Après un petit remontant, histoire de se rincer le gosier déshydraté par la poussière des siècles, Barnabé Rezina reprit le cours de l’Histoire…. Le second fils de Japhar, Bocca 1er épousa la soeur de son beau-frère, Comprenne de sucetteaulait…une blonde superbement carrossée, mais n’ayant pas plus de cervelle qu’un pois chiche….qui lui donna un fils unique Bocca II d’Ho !

Une voix pâmée, interrompit Barnabé Rezina …

-Oh, Mon Révérend…quelle histoire romantique et comme vous racontez bien…on dirait du Barbara Cartland….

-Tais toi donc Mabel(prononcer mebeulle) laisse Monsieur le curé raconter la suite….alors ….et le 3eme enfant de Jafhar …

Le troisième enfant de Jafhar était une fille Mireh d’Ho, jolie brunette un peu rondelette et surtout un peu gourde …se laissa marier a Gontran de Sucetteaulait, un fieffé imbécile, imbu de sa personne , originaire de Saint Glin-glin ….et dont le père avait fait fortune dans les » schucquatts « sorte de friandises a base de lait de chevryak , variété de chèvre qu’il avait rapportée de Karahbiztouill- sur- sable  où il avait fait son service militaire avec un certain Yoplait Ofray…un autochtone. Il avait gardé un très bon souvenir de cette époque bénie, où loin de sa famille il avait pu laissé libre cours a ses penchants pour le « yop » sorte de liqueur de yaourt aromatisé a la muur, fruit sucré des hauts plateaux de la vallée de Dah-nah ainsi qu’a sa passion pour les « petites femmes » de Pigh-al , banlieue de Karahbiztouil-sur-sable où se trouvait l’accueillante maison de Madame Clohdd.

 

Miss Ernestine était « very shocking » son éducation sentimentale était très rudimentaire ….et au grand jamais elle n’aurait admis qu’un homme porta la main sur elle…encore fallut-il qu’un homme voulu porter la main sur elle ….Mais le curé était bien au-dessus de ces contingences et pour lui rien n’était mieux que la vérité …aussi crue soit-elle … Mabel était rouge et surexcitée, et pressait le petit curé de poursuivre ….

 

Donc Gontran et Mireh eurent un fils unique  Aldebert…un affreux jojo, qui en fit voir de toutes les couleurs  a ses parents, a tel point que son père, préféra partir en croisade …laissant la pauvre Mireh seule avec son fils, un grand benêt boutonneux qui préférait arracher les pattes des araignées plutôt que d’aller au collège. Très tôt ce misérable rejeton fit preuve d’une grande cruauté envers ses proches, allant même jusqu'à obliger sa mère à regarder tous les soirs à la télé …Loft story et le Bigdil !!!! C’est dire !...Il était extrêmement jaloux de son cousin Bocca qui avait épousé la jolie Crechain qu’Aldebert convoitait….Pendant l’absence de Bocca, Créchain le repoussa …. Pour se venger il la fit enlever et enfermer dans la tour du château.

 

Mireh et Gontran trouvèrent quand même a caser leur fils…et lui firent épouser une jeune fille venue d’on ne sait où et nommée Jude Bouh Dihn….il s’était dit dans le pays qu’elle venait de l’asie centrale….par le vol charter  de » Asi Vouconessayma Pool Air company » qui faisait escale a Carambar- sous- les ronces a quelques kilomètres de là ! Bref, les noces furent somptueuses…et Yoplait Ofray, copain de régiment du papy fut invité avec sa famille.

De cette union naquit 5 enfants ……dont leur fils ainé  Sigismond  qui épousa ikea LochDubh Princesse d’Ho…de leur union naquit Pierrette …….la Princesse !!!!

 

Ouf, le petit curé était fourbu, suant, soufflant il s’essuyait le visage de son grand mouchoir a carreaux, dont le dessin ressemblait furieusement a la voile du radeau…d’Ho……

 

Il voulait en finir avec cette histoire qui commençait à le fatiguer, mais son public pensait autrement et sous la pression il consentit à aller plus loin…

 

Pierrette (allez savoir pourquoi !!) jolie petite princesse, aux yeux noirs et aux cheveux roux clairs … (ben oui…roux clairs !!) ressemblait a son arrière grand-mère Mireh…Dieu merci !

Et comme seuls les aînés mâles ou femelles avaient des droits, elle fut donc la seule et unique héritière de la longue et tumultueuse lignée ….A ce titre elle fut initiée aux rites magiques qui la rendirent extrêmement puissante. A 16 ans ses parents décidèrent de lui présenter un « fiancé » potentiel le Seigneur de Wanna – Doo qui régnait en maître absolu sur un immense royaume régit par les étoiles …il était en guerre permanente avec la s.a.r.l  Star Guett dirigée d’une main de fer par le terrible Seigneur Dark . Mais Pierrette ne voulait pas de ce mariage ; au bal de promo du collège elle avait fait la connaissance de Troh, jeune homme venu du fin fond de l’Asie centrale  pour faire ses études à l’université de Carambar, dans le cadre d’un échange culturel !

Ils s’étaient revus, et elle avait constaté qu’il n’avait pas changé, qu’il était toujours ce jeune homme étranger…. Et ils s’aimèrent !

En signe d’engagement Troh, lui avait révélé les secrets de sa tribu... et pour sceller leur amour lui offrit un ballotin de 250 grammes de pierres précieuses de toutes couleurs…des Kouartzgoulouks !!

 

Ne pouvant s’aimer au grand jour, Troh enleva Pierrette….et par une nuit venteuse et sans lune ils chevauchèrent a travers la sombre foret  des Rhaives et Vanouis , deux tribus d’elfes maléfiques auvergnats !

Le Seigneur de Wanna-Doo était entré dans une colère profonde.. Et jura de retrouver les fugitifs et de les tuer !....mais peine perdue…il erra des années dans la foret des Rhaives et Vanouis…car comme beaucoup d’hommes de sa génération, il n’avait absolument aucun sens de l’orientation !

 

Pendant ce temps, Troh et Pierrette mariés selon le rite Karahbiztouillais vivaient heureux dans leur château de Sautizes-en-passant avec leur fille Okaï (ils aimaient les prénoms exotiques !)…..Pour faire plaisir à Pierrette, Troh consentit à rendre visite à ses beaux-parents pour essayer de leur présenter leur petite-fille Okaï… mais oh ! Horreur, alors que Troh s’aventurait a l’orée de la foret des Rhaives et Vanouis, le seigneur de Wanna-Doo en sortait enfin et la collision fut inévitable… et Troh fut tué 

!

Le coup était trop beau pour Wanna-Doo qui vit la un signe du destin et se précipita au château de Sautizes-en-passant bien décidé à reprendre Pierrette, elle essaya de lui résister, pour sauver son enfant… Wanna était le plus fort….mais un petit brin minuscule d’humanité le fit tout a coup renoncer a Pierrette et il repartit sur son noir destrier aux hennissements diaboliques !

La nuit suivante, Pierrette dont le chagrin et les larmes avaient eu raison d’elle s’était endormie … un hennissement furieux déchira la nuit …l’animal surmonté d’un sombre cavalier, surgit hors de la nuit, tua pierrette et signa son crime de la pointe de son épée d’un « Z » qui voulait dire …….Zannos…..Oh ! Mon Dieu pardonnez moi d’avoir prononcé son nom dit le petit curé en tremblant agenouillé devant ces dames médusées…

-My God! s’écria Rasting , mais c’est fou ça !!!! quelle histoire !!!

 

Mabel dut avaler un bon verre de Brandy bien baptise de pastis pour se remettre de ses émotions !

Soudain Rasting, d’un air pensif murmura !!

-c’est bien joli tout ça, mais ça ne me dit pas qui était Marjolaine de Puits-sans-fonds !

Sur ce Barnabé Rezina tourna de l’œil et resta sur le carreau !...

000

" Ma belle-soeur " répondit Kirsty ( Docteur MacLachlan )"Mon frère Torquil semble collectionner les épouses, comme d' autres collectionnent les boites d' allumettes ou les timbres ".
" Oh vraiment..." balbutia Rasting, tout rouge et confus.
Les manières de Kirsty étaient brusques et allaient »droit au but « !(allez l’om !)

000

 

Elle était la fille du soldat Herbo Rist qui jadis....

 

Eh oui  Herbo Rist était en campement dans les steppes de l'Asie centrale, là, il fit la connaissance de Cho une danseuse aux pieds nus qui cherchait a se faire épouser pour fuir ces steppes.
Elle jeta son dévolu sur Herbo soldat solitaire .Il ne fut pas dur a séduire, elle n'eu pas besoin de tisane ou de potion. Dans les steppes une femme déshonorée doit être épousée ou lapidée donc .....On célébra le mariage et c'est ainsi que Herbo et CHo Rist revinrent en France. Quelques mois plus tard naissait Marjolaine une jolie petite princesse qui ne trouva prince malheureusement  car Cho qui s'ennuyait a la caserne d’Arras, s'enfuit avec un professeur de steppe !!!!!!!!!On entendit plus jamais parler de Cho et de Stephtcho....Herbo ne s'en remis jamais, le jour du 1er anniversaire de sa petite Marjolaine, il alla la déposer sur les marches de l'église (faute de dass) et alla se jeter dans le puit des ruines du château des Milles et un Puits et dans le plus profond !! C’est pourquoi on appela désormais la petite «  Marjolaine de puits sans fond. »

000

 

Texte tiré d'un "roman" déjanté écris par mes deux soeurs et moi-même...et a distance, chacune écrivant un petit morceau en fonction du texte précèdent !

 

 

selma cayol

 

Par le vieux Cayol... - Publié dans : Alphabet genealogique - Communauté : généalogistes en tous genres
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 1 avril 2013 1 01 /04 /Avr /2013 23:06

La légende familliale voudrait que la "branche Boujon" descende de Boson roi d'Arles , issu de la dynastie des Bosonides.

 

800px-King_Boson_of_Provence.jpg

 

Pour toucher l'héritage, bougeons-nous !!

 

selma cayol

Par le vieux Cayol... - Publié dans : Alphabet genealogique - Communauté : Généalogie Provence-Languedoc
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 31 mars 2013 7 31 /03 /Mars /2013 00:00

En cherchant des "Cayol" sur internet,, je suis tombée par hasard sur "Roberto Lino Cayol" librettiste argentin né à Buenos-Aires, bien connu dans son pays pour avoir écrit de nombreux textes de tango, notamment pour Carlos Gardel.

Les "Cayol" de Buenos-Aires sont issus d'un de NOS Cayol toulonnais prénommé Bartolomeo, né à Hyères le 6 décembre 1779, émigré vers 1840 en Argentine, dont la descendance est encore très présente à Buenos-Aires. Il fera l'objet d'un article spécial prochain.

 

julio-cayol-fils-de-bartolome-18431895-argentine.jpg

Julio Cayol né à Buenos-Aires en 1842, fils de Bartolomeo.

 

selma cayol

Par le vieux Cayol... - Publié dans : Alphabet genealogique - Communauté : Généalogie Provence-Languedoc
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 19 mars 2013 2 19 /03 /Mars /2013 14:54

Au nom du droit à l’oubli, quel patrimoine pour l’Europe de demain ?

Nous souhaitons vous alerter sur le projet de règlement européen sur les données personnelles, qui vise à supprimer ou anonymiser ces données pour éviter leur exploitation dans un autre but (y compris de recherche historique) que celui pour lequel elles ont été collectées.

 

 

  http://www.archivistes.org/Au-nom-du-droit-a-l-oubli-quel

 

 

selma cayol

Par le vieux Cayol... - Publié dans : La généalogie - Communauté : Généalogie Provence-Languedoc
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 18 mars 2013 1 18 /03 /Mars /2013 14:28

Nous relevons actuellement tous les Cayol etc. de Provence.  Des photos anciennes de rues ou de personnes afin d'illustrer ces recherches sont les bienvenues.

 

Merci d'avance.

 

Selma Cayol

Par le vieux Cayol... - Publié dans : de Caihol à Cayol - Communauté : Généalogie Provence-Languedoc
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

Profil

  • Du vieux Cayol à la Pelisse noire...
  • De la terre vers la mer...

Derniers Commentaires

Créer un Blog

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés