Mardi 30 avril 2 30 /04 /Avr 17:20

Il y  a quelques semaines, quelqu'un expliquait que l'on pouvait être attaché a une maison, mais que l'inverse existait aussi, une maison qui reste présente en vous à jamais. c'est vrai !

A ma naissance, nous habitions une très grande maison dite "maison de Maîtres", qui se trouvait rue de Wailly dans ma ville natale.

Ma grand-mère maternelle et son fils habitaient avec nous, ainsi que mon cousin de 2 ans mon ainé et qui était orphelin de mère.

Cette maison était magnifique, nous y étions très attaché, pendant des années elle fût " notre château ", ma mère la chatelaine.

Bâtie dans les années 1880, était la quintessence de la haute bourgeoisie lainière. Je ne la décrirait pas car il me faudrai un livre entier.

 

 

 

rue-de-wailly.jpg

Quand avec mon cousin -qui habite désormais assez loin- nous nous revoyons, nous replongeons quasi immédiatement dans l'atmosphère si envoûtante de cette maison inoubliable et qui nous possédera toujours.

Elle fut démolie dans les années 70 après expropriation des maisons et usines pour un plan d'urbanisme qui s'avèrera par la suite complètement raté.

 

La vengeance d'une maison qui ne voulait pas mourir.

Pour nous elle ne mourra jamais.

 

selma  cayol

Par le vieux Cayol... - Publié dans : Alphabet genealogique - Communauté : généalogistes en tous genres
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Profil

  • Du vieux Cayol à la Pelisse noire...
  • De la terre vers la mer...

Derniers Commentaires

Créer un Blog

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés