Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 16:40

est enfin consultable par tous ...

 

    http://gw.geneanet.org/cayolo20_w

 

 

bonne lecture

 

selma cayol

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 14:28

Nous relevons actuellement tous les Cayol etc. de Provence.  Des photos anciennes de rues ou de personnes afin d'illustrer ces recherches sont les bienvenues.

 

Merci d'avance.

 

Selma Cayol

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 19:44

Valentin CAILLOL est fort probablement le fils cadet de Roland CAILLOL et de Claudette CARBONEL, il vient au monde en 1628 à Marseille, sur la paroisse de Saint Marcel.

Ses parents y possèdent maison, terres,troupeaux, bois et vignes. Sa mère Claudette CARBONEL possède quant a elle avec son frère Anthoine dit "l'hermitte" un domaine sur le terroir de La Penne-sur-Huveaune, dont les partages et donations successives vont donner lieu a des querelles dépassant l'entendement et que je vous relaterai dans une prochaine page.

  julien dupre b1148 un berger et son troupeau

Donc, notre Valentin se rend à La Penne, probablement chez ses Grands-parents et y rencontre Clère GOUDE, fille de Louis GOUDE Maître patissier de son état et de Jeanne BLANC. Clère a déjà 28 ans, mais c'est un age quasi normal pour une jeune fille de son époque. Son "état" de fille d'artisan lui permettait d'attendre un peu pour trouver un parti convenable. La famille CARBONEL est une "bonne" famille, bien placée et jouissant de domaines assez lucratifs.

 

Et le 16 septembre 1660, à Marseille paroisse de Saint Julien ( on ne mariait, ni ne baptisait à cette époque à La Penne, donc il fallait aller ailleurs.) ils se marient.

 

68Ils s'installent à Marseille paroisse de Saint Marcel, puis après l'établissement de tous leurs enfants, Valentin vend sa propriété de Saint Marcel et va s'installer avec son épouse et son fils Nicolas sur ses terres héritées de sa mère à La Penne-sur-Huveaune.

 

Le 1er septembre 1674, malade et très inquiet pour sa vie, Valentin fait un testament afin de préserver son épouse enceinte de 6 mois et ses enfants. La mort ne voulant pas encore de lui ne le prendra qu'en 1704, soit 30 ans plus tard. 

 

 

 

Ils auront 6 enfants connus.

 

 

-Jeanne CAILLOL née vers 1661, elle mourra certainement assez jeune, car elle n'est plus mentionnée après 1674 dans les documents notariaux de la famille.

 

- Jean-Baptiste CAILLOL né vers 1663 à Saint Marcel, il épouse le 9 juin 1687 à Marseille (date du premier versement de la dot) Marguerite HENRY fille de Claude et de Jeanne BLANC. Leur contrat de mariage sera établi à Marseille le 18 mai 1687. Ils auront 5 enfants dont une grande descendance.

 

-Anne CAILLOL née probablement vers 1665, elle épouse a Saint-Marcel (Marseille) le 21 février 1685 Nicolas CAILLOL, fils de Jean et de Marguerite REYNAUD.

 

- Nicolas CAILLOL, né à Marseille paroisse de Saint Marcel le 16 novembre 1671, il épousera Elisabeth REYNIER ( voir article suivant).

 

-Madeleine CAILLOL née à Marseille paroisse de Saint Marcel le 15 novembre 1674, baptisée le dimanche 18 novembre son parrain sera François MARITON, sa marraine  Madeleine CARLE. Elle épouse à Marseille le 21 novembre 1694 Pierre ROUX  , fils de Barthelemy et de Marguerite VIAL.

Pierre ROUX aura beaucoup de mal à récuperer la totalité de la dot de sa femme, Valentin CAILLOL avare, et peu enclin a se séparer de ses biens...se fera beaucoup "tirer l'oreille"...

 

- Marguerite Rose CAILLOL née vers 1675 sans doute également à Saint Marcel épouse à la paroisse de Saint Marcel  le 20 mai 1696 Anthoine TRICON natif de Mazargues fils de Marc-Antoine et de Jeanne BONNIFAY, elle décèdera le 8 avril 1745, et sera inhumée dans l'église de Mazargues avec  "13 cierges d'une livre et demie", Pierre TRICON était décédé le 4 avril 1734 et inhumé dans l'église des Carmes de Mazargues. Ils auront  3 enfants. C'est de l'un de leurs enfants que descend  Jean-Claude GAUDIN Senateur-Maire de Marseille.

 

Valentin meurt le 24 février 1704, son épouse Clère  GOUDE,  mourra le 16 juillet 1716 à La Penne-sur-Huveaune( qui s'appellait alors "La Penne-lez-Aubagne) elle est inhumée le 17 dans l'église Saint Laurent à La Penne.

 

Selma Cayol

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 13:44

Nous voici donc au début de notre aventure. Et comme "A tout Seigneur, tout Honneur" nous allons commencer par la famille Cayol, qui au gré de l'ouïe des curés...et aussi de leurs identités régionales, le patronyme a beaucoup changé..voire évolué dirions nous au cours des siècles, en commencant par Caillol, pour continuer en Caihol et se terminer en Cayol. Mais il connut bien d'autres graphies aussi nombreuses que fantaisistes..telles que Caïol, caillolle,Cayolle et j'en passe.

 

Voici l'ascendance de père en fils ou de fils en père ...de Thierry jusqu'au plus ancien trouvé Jean Caillol dit "le vieux Caillol".

 

 

1- Thierry Jean Marie CAYOL  né à Marseille le 28 novembre 1961 marié à Marseille le 4 avril 2009 avec Selma

 

2- Robert Marie Noël CAYOL né à Marseille le 24 décembre 1934 marié à Fès (Maroc) le 28 avril 1958 avec Evelyne BOUJON

 

3- Jean Joseph Georges CAYOL né à Marseille le 29 juin 1905 marié à Marseille le 16 mars 1928 avec Simone SPINOSI

 

4- Baptistin Marius CAYOL né à Bandol (83) le  10 mai 1865 marié à Bayonne (64) le 13 avril 1901 avec  Marie LARROSE

 

5- Joseph Marie CAYOL né à St.Cyr s/mer (83) le 26 aout 1831 marié à Bandol (83) le 16 janvier 1861 avec Iphigénie Louise BADINI

 

6- Jean Joseph CAYOL né à La Penne s/Huveaune (13) le 24 novembre 1801 marié à St.Cyr s/mer le 27 septembre 1830 avec Marie Louise ROUDEN

 

7- Jacques Sébastien CAILLOL né à La Penne s/Huveaune (13) le 26 aout 1762 marié à Aubagne le 28 février 1786 avec Marie SENEZ

 

8- Ambroise CAILLOL (calliol) né à Marseille (saint marcel) le 8 février 1713 marié à Marseille(saint marcel) le 20 avril 1738 avec Thérèse MEISSONNIER

 

9- Nicolas CAILLOL (calliol) né à Marseille (saint marcel) le 16 novembre 1671 marié à Marseille (saint marcel) le 2 fevrier 1697 avec Elisabeth REYNIER

 

10- Valentin CAILLOL né vers 1626 à Marseille  marié à Marseille (saint julien) le 16 septembre 1660 avec Claire GOUDE

 

11- Roland CAIHOL né le 14 septembre 1603 à Marseille marié à Marseille (saint marcel) le 21 mars 1626 avec Claudette CARBONEL

 

12- Louis CAYOL marié avec Magdelaine AUDIBERT

 

13- Roland CAILLOL marié à Trets par contrat du 15 septembre 1555 avec Honorade MANEILLE de Peynier

 

14- Hugon CAILLOL né à Marseille marié avec Catherine MAGALLON

 

15- Claude CAILLOL marié avec Guilhelme CAMOIN

 

16- Etienne CAILLOL né à Marseille marié à Signes (83) le 1er avril 1459 avec Catherine Silette AMALRIC

 

17- Jacques CAILLOL né à Signes (83) marié à Marseille le 28 mars 1440 avec Agnès BOUFFIER

 

18- Jean CAILLOL dit " le vieux Caillol" né vers 1410 à Signes marié avec Hugone...

 

 

  signes arche

 

 

 

                                                                             Signes , là où tout a commencé ...

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 15:26

Nicolas CAILLOL est le second fils de Valentin CAILLOL et de Clere GOUDE. Il est baptisé dans l'église de Saint Marcel sur le terroir Marseillais, le 16 novembre 1671. Son parrain est Nicolas BONOT, sa marraine Jeanne DUPRE. 00-021604

 

Après la naissance de ses deux soeurs, Madeleine et Rose, Nicolas et sa famille partent s'installer à La Penne-sur-Huveaune sur un domaine appartenant à Claudette CARBONEL leur mère.

 

Mais c'est à Saint Marcel où il est né, qu'il épousera le 2 février 1697( CM, cote 365 E7 f°340 AD de Marseille) Elisabeth REYNIER fille d'André REYNIER et de Marguerite LIEUTAUD, native de la "Vallantine" paroisse de Saint Marcel où elle fut baptisée le 29 septembre 1680, ayant eu pour parrain Le "Lieutenant commyssaire à l'artillerie de la cytadelle de Marseille" le sieur François MAURY, sa marraine Elisabeth BUISSON.

 

Le couple s'installe à Saint Marcel.

  mamanetbebe

Ils eurent  7 enfants connus :

- Anne CAILLOL née à Saint Marcel le 19 mars 1700, son parrain Louis LONG, sa marraine Anne BERENGIER.

- Jean-Pierre CAILLOL né à Saint Marcel le 30 septembre 1702, son parrain Pierre ROUSTAN, sa marraine Clere LIEUTAUD.

- Joseph CAILLOL né à Saint Marcel le 10 juin 1707, son parrain Joseph REYNIER, sa marraine Marie PLAUCHE.

- Magdeleine CAILLOL née à Saint Marcel le 31 mars 1710, son parrain Claude de l'Eglise, sa marraine Anne RICARD.

- Ambroise CAILLOL né à Saint Marcel le 8 février 1713, son parrain Ambroise CUCURNY, sa marraine Magdeleine PAUL. Il épousera plus tard Thérèse MEISSONNIER(voir fiche suivante).

 

Nicolas et Elisabeth se déplacent et s'installent à La Penne-sur-Huveaune. Ils y eurent leurs deux derniers enfants.

 

- Anne CAILLOL née à La Penne-sur-Huveaune le 11 février 1715

- Etienne CAILLOL né à La Penne-sur-Huveaune en 1719, il y décèdera le 4 février 1789.

 

greuze01Nicolas ayant reçu par partage avec son frère ainé Jean-Baptiste, une moitié du domaine familial de la Penne-sur-Huveaune, il est considéré comme " particulier possédant biens et habitation" et à ce titre siège en assemblée afin de délibérer des affaires de la commune.

 

Bien que ne connaissant pas la date du décès de Nicolas, on peut de façon certaine le situer avant le 24 décembre 1758, date à laquelle Elisabeth REYNIER veuve, est morte à 78 ans et a été ensevelie dans l'église Saint Laurent de la Penne-sur-Huveaune.elisabeth reynier

 

 

 

 

 

DSC05292-Extrait d'un compte-rendu d'assemblée municipale où Nicolas siège en tant que "possédant de biens", le 16 aout 1698.-

 

 

Contrat de mariage en date du 27 novembre 1697 chez Maitre Etienne CAMOIN à Saint Marcel terroir de Marseille cote : 365 E7 f° 340.

 

 

Cote 365 E 7 f° 340

Au nom de Dieu soit il l’an mil six cent quatre vingt seize et le 27 jour du mois de décembre avant midy du reygne du très chrestien et très auguste prince Louis quatorzième de ce nom par la grâce de Dieu, Roy de France et de Navarre pour long temps soit il avec tout bon heur et félicité et victoire comme soit que mariage aye esté passé par parolle d’accessit entre Nicolas CAILLOL fils de Vallantin mesnager habitant au cartier  de la Penne et de clere GOUDE d’une part et honneste fille Elisabel REYNIERE fille d’André aussy mesnager du cartier de la vallantine terroir de Saint marcel et de Marguerite LIEUTAUDE d’autre et désirant les parties rediger en acte public le dit acte d’accord entre eux arreste au subiet du dit mariage a cette cause constituée en leur personnes par devant nous notaire royal a Saint Marcel soussigné et témoins cy après nommés les dits Nicolas CAILLOL et Elisabel REYNIERE  future mariés lesquels de ceux très décidé et mutuelle stipulation et acceptation de l’un a l’autre intervenant procédant avec la présence , vouloir le consentement de ses dits pères et mères et de leurs parents et amis respectueusement assemblés a ce sujet de part et d’autre lesquels mariés qu’ils seront ont promis se prendre en vray et légitime mariage  et ycelui solenniser en face de la Sainte église, hors que l’un d’eux la sera par l’autre a requis pour suppositions des charges duquel mariage le dit andré Reynier de son  gré sans contrainte a constitué et assigné en dot a la dite Elisabeth Reynière sa fille et pour elle audit Nicolas  Vallantin son futur mary et beau fils respectif acceptent la somme de Quatre cent livres y compris son promisse a compte de laquelle somme les dit Vallantin père et fils ont contesté en avoir reçu du dit Reynier celle de cent livres tant présentement et rééllement en louis d’argent  et exposés au vu de nous dit notaire et témoins desquelles content et satisfait en quittant avec promesse de n’en faire jamais demande cent cinquante livres au près dudit promisse que le dit Reynier expédiera comme il promet auxdits mariés le jour de leur épousailles suivant l’estime et evaluation que en se ra faite par leurs amis communs et les cent cinquante livres restantes fesant .. compliment du dit document seront payés comme le dit Reynier toujours promet en payes annuelles de trente livres  en premier desquelles la fera le jour d’huy et un an l’autre une année après et ainsi a parut pour sera continu annuelles jusque entier payement en argent comtant en paix sans contredit se constituant en outre la dite Reynier future épouse avec l’autorisation sur tout et ses autres plus grands biens et droits pouvant en advenir pour et recouvrement desquels elle a fait et constitue le dit

 

Caillol son futur mary son procureur , j’ai renvoyé avec pouvoir son père jouir avec

comme tout mari doit et peut faire des biens et choses donatées prometant aux dit

Caillols père et fils solidairement l’un pour l’autre et l’un d’eux seul pour le tout sans division ni discussion  l’attirance paternelle sur ce intervenant et renoncent a tout droit a ce confere de reconnnoistre et assurer aux profit de la dite Reynière leur future épouse de belle fille respectivement tout ce qui exigeront et recouvreront de tout droit en advant comme fait de présentement ainsi que pour hors lepays  ont assuré et reconnu notemment les dits cent livres ci dessus reserve aux tout leurs biens et droits présents et a venir  pour elle ou aquits de droit  pourviendra rendre et restituer

En cas de restitution avinant au surplus les dites parties ayant le contenu au présent contrat de mariage pour agréable ont promis … sans y contrevenir sous l’obligation de tous leurs biens et droits présent et a venir a toutes cours avec double renonciation qui sera faite en public au quartier de la Vallantine dans la bastide du dit Reynier en présence de maître Antoine OLLIVIER prêtre recteur de la chapelle de saint Menet et noble Louis de Carrare Reynier résidant au dit cartier de la Penne témoins requis et signes les parties ont dit ne savoir écrire en ce enquis suivant ordre.

 

Suivent les signatures.

 

 

Partage des Biens au profit de Jean-Baptiste CAILLOL et Nicolas CAILLOL par Valentin CAILLOL leur père.

 

 

Acte notarié fait chez Maitre Etienne CAMOIN

Cote AD 13 – 365 E 7

 

Au nom de Dieu, et l’an mil six cent quatre vingt dix sept et le 29 décembre avant midi, du règne du très chrétien et très auguste Prince Louis quatorze, De ce nommé par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre pour long temps son haute âme pour Bonheur félicité et victoire. Constitue en personne pardevant nous notaire Royal au lieu de Saint Marcel, sont présents et témoins Bas Tromenco, Valentin Caillol mesnager du quartier des Caillols et a présent résidant au terroir de la Penne, lequel se trouvant avancé en age et ne pouvant vaquer a la Régisme et entretien de ses biens d’ailleurs considérant que Jean Baptiste et Nicolas Caillol ses fils se trouvant mariés , et le dit Jean Baptiste ayant famille et étant en état d’avoir l’administration des biens qu’il pourrait lui delaisser après son décès, et afin de lui donner plus de moyen a la subsistance de sa famille et d’aquerir des biens a administrer.

Il a résolu de pré partager les biens.

Fait a présentement et d’en (…) audit Jean Baptiste sa portion pour en jouir dès a présent en fonds et fruits et en faire a sa volonté sous les clauses et conditions ci après énoncées, et pour cet effet le dit Valentin Caillol de son gré sure et franche volonté sans contrainte  a dire comme a déclarer par cette présente et en faveur des dits Jean Baptiste et Nicolas Caillol ses fils présents stipulants et acceptants  pour du et les leurs avoir fait deux portions de ses dits biens desquels en a viuidé , cédé, quittancé , remis et désimparé a seule fin de distribution audit Jean Baptiste Caillol son fils ainé,acceptant une , consistant  en une part de propriété séparée en deux portions de Terre, vignes, arbres. Batiment et Cisines , de cave étant dans Icelluy située audit terroir de la Penne telle qu’elle est et contient avec ses droits et aparremment qui est la même portion que ladite distribution avait acquise de la discusion de nicolas Carbonel fils de Jean par acte de maite Laure notaire de marseille du 8 février 1682 confortant l’une desdites portions de propriété de levant propriétaire présent Ollive en sa …. Nicolas de midy le même de couchant paropriété de Claude Senez  et de Tramontane le grand chemin allant a Cassis dans laquelle se trouve le dit bâtiment avec la vaisselle de cave qui consiste en 4 vaisseaux, 3 fléchat , un sans fléche vieux terrons en tout environ 65 millerolles qui se trouvent présentement remplis de vin avec la queue de verrat serrant environ 35 millerolles.

L’autre portion aussi en la part dudit Jean baptiste consistant en terre , vignes et arbres de la contenance  d’environ 19 canheirades et demy et .. deux comine dit en tain que  consien… desquelles il en avait six canheirées de terre cultivée et 13 et demy d’incults desquelles la dite attribution après son achept. En a cultivé et mis en terre la vigne environ quatre canheirées confortant de couchant la propriété de la veuve d’Antoine Senez de midy la cotte de vallon dite de Saint Martin de couchant restant de la dite propriété  Mize et a Pandiel Nicolas et de Fres la même d’autre  c’est plus vrai confrontant …………….Plus le dit distribuant a mis a la portion dudit Jean Baptiste une autre ^ropriétée consistant en terre vignes et arbres de la contenance d’environ deux canheirées et demy et aussi ce qu’elles contiennent avec ses droits …..située audit terroir de la Penne quartier dit « de Belles Pierres » confortant de levant André Verdaigne de midy Antoine Reynier de couchant Pierre Senez et de Fres Jean Louis Vallentin  et autres, ses  plus veritables confronts s’y Por…. En y a Plize un mullet poil noir avec ses arnois et finalement le tiers des meubles ménagers dans la maison …….qui s’y trouveront en .. lors des … du dit distribuant et de la dite Goude  desquels  en cas  ….. s’en réserve pareille la jouissance avec Pache …. Entre les parties qui sera laissé audi… ; dudit batiment du coté de midy va regarder de quatorze leurs de largeur de long en long a prendre depuis l’entrée de la cave dudit Nicolas Jusque au Barda de son dit batiment et le restant desdit regaller desdit batiments tant au dinan que dernier d’iceux rebor…de la façon qui sont de présance avec le vi… Tiram et chemin de cassis plus que la portion du dit Nicolas aura son usage a brere qui se trouve dans la portion dudit Jean Baptiste pour y fouler ses blés et autres grains et laquelle here sera entre a…a commung pairs aussi ceux plus

Le dit Jean Baptiste sera obligé de payer de …annuelle et perpétuelle de neuf panal de bled avoire que les biens a luy distribués semence annuelle aux hoirs de noble Pierre de Caze vicaire escuyer de la ville de Marseille ensemble la taille que B dit biens sont chargés sur le libre cadastre de la communauté dudit lieu de … donc plus la somme capitane de deux cent vingt deux livres huit sols  … aux dit hoirs dudit Caze plus deux cent vingt quatre livres dix sols a Noble Jacques de Georges  d’ollières

 

Excepté le dit notaire les parties ont dit ne savoir écrire !

 

Suivent les signatures du notaire Etienne CAMOIN

Et H.AURINELIER scribe.

 

 

  selma cayol

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 17:03

Roland CAILLOL fils de Louis CAILLOL et de Marguerite AUDIBERT, c'est à dire premier enfant de l'union des deux branches CAILLOL issues de Jacques et d'Agnès Bouffier, est né le 14 septembre 1603 à Marseille paroisse Saint Julien.

  

On peut supposer qu'il fut cultivateur comme son père.

  

Il épouse par contrat à Marseille le 21 mars 1626 Claude CARBONEL dite "claudette" née vers 1612 à Marseille, fille d'Estienne CARBONEL et de Honorade BREST, elle-même originaire de Gémenos.

  

Claudette hérite avec son frère de terres, vignes, bois et maisons à La Penne sur Huveaune Le couple se partage donc entre Saint Marcel et La Penne.

  

picture

Ils auront 7 enfants connus :

 

-Louis CAILLOL décédé entre 1651 et 1652, il est témoin au mariage de sa soeur Honorade en 1651, mais ne figure pas sur le testament de sa mère en 1652.

 

-Honorade CAILLOL qui épouse le 15 avril 1651 Pierre BISTAGNE, assistée de sa mère et de deux de ses frères : Louis et Jean-baptiste.

 

-Jean Baptiste CAILLOL né en 1626, héritier universel de son père en 1652, propriétaire de la maison qu'il habite. 

 

-Valentin CAILLOL né à Marseille paroisse de Saint Marcel vers 1628 qui épouse à Marseille Saint Julien le 16 septembre 1660 Clère GOUDE ( article suivant).

 

-Jacques CAILLOL né le 3 mars 1635 à Marseille, paroisse de saint Julien, marinier il épousera Anne VOLLIERE.

 

-Anne CAILLOL née le 2 janvier à Marseille, paroisse de saint Julien, elle épouse le 18 janvier 1660 ( folio 3)à La Major de Marseille François GASQUET dont descendance.

 

-Catherine CAILLOL, née à Marseille, paroisse de saint Julien le 24 janvier 1640, et dont nous ne savons rien !

 

 

 

A la mort de leur père vers 1652, surviendra de nombreux litiges entre Claudette Carbonel et deux de ses fils Valentin et Jacques, dus à la teneur du testament que Claudette fera  en 1652( folio 199 cote 363E179), ainsi qu'au partage entre ses deux fils, mais ceci est une autre histoire, que je vous conterai prochainement.

 

le 18 juillet 1682, en sa maison de la Penne sur Huveaune Claudette meurt, elle sera inhumée dans l'eglise Saint Laurent le 19 juillet 1682.

 

 

Selma Cayol

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 13:49

Louis CAILLOL est un des fils de Roland CAILLOL et d'Honorade MANEILLE, de lui on ne sait quasiment rien, sauf qu'il est né à Marseille et qu'il était Laboureur.

 

Par contre on sait qu'il épouse le 2 Octobre 1597 Magdeleine AUDIBERT descendante de "Percival le Martegal AUDIBERT" du côté paternel et du Vieux CAILLOL (comme Louis son mari) côté maternel.

 

  

Ne dit-on pas qu'il vaut mieux se marier "dans sa maison"  afin d'éviter les désagréments de l'inconnu et  plus encore de disperser le patrimoine.

 

Sans bien le savoir, Louis et Magdelaine ont obéi à l'adage.

 

Voici comment :

 

 

Ascendance directe de Louis CAILLOL :

 

ses parents :

 

Roland CAILLOL marié à Honorade MANEILLE

 

ses grands parents :

 

Hugon CAILLOL marié à Catherine MAGALLON

 

ses arrières grand- parents :

 

Claude CAILLOL marié à Guilhelme CAMOIN

 

ses arrières-arrières grand-parents :

 

Etienne CAILLOL marié à Silette AMALRIC

 

lui-même fils de Jacques CAILLOL et d'Agnès BOUFFIER 

 

arbre-ng2

 

 

Voyons à présent l'ascendance de Magdelaine AUDIBERT

 

ses parents :

 

Honorade CAILLOL mariée à Jean Martégal AUDIBERT

 

ses grand-parents :

 

Louis CAILLOL marié à Julie OLIVIER

 

ses arrières-grand- parents :

 

Honoré CAILLOL marié à Baptistine MAGALLON

 

ses arrières-arrières-grand-parents :

 

André CAILLOL marié à Marguerite ..

 

 

ses arrières-arrières-arrières-grand-parents :

 

Antoine CAILLOL marié à Alyone

 

lui-même fils de Jacques CAILLOL et d'Agnès BOUFFIER

 

 

 

Jacques CAILLOL étant le fils de Jean dit " le Vieux CAILLOL, Louis et Magdeleine ont donc un ancêtre commun, car descendants de deux frères CAILLOL.

 

 

 

 

 

 

 

Veuf, Louis épousera Catherine VILLECROSE dont on ne sait absolument rien a ce jour.

 

 

Avec son épouse Magdeleine AUDIBERT Louis  aura au moins 1 fils :

 

jdb09a

 

Roland né le 14 septembre 1603 à Marseille (St.Julien) épouse  le 21 mars 1626 Claudette CARBONEL. (voir article suivant).

 

selma cayol 

 

 

 

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:52

Roland CAILLOL, fils de Hugon et de Catherine MAGALLON, excerce la même profession que son père, dont on peut penser qu'il en était le digne successeur, étant le seul fils connu, il est donc Laboureur.

 

Le 15 septembre 1555 à Trets, il épouse par contrat, Honorade MANEILLE, née à Peynier charmant petit village provençal s'il en est.

 

peynier

Elle est la fille de Barthélémy MANEILLE et de Marguerite MOTE, on ne lui connait qu'une soeur Melchione. Pour bien se fondre dans les méandres des alliances telles qu'on les concevait à l'époque, sachez que Melchione MANEILLE épouse Jean "pichon" JULLIEN, fils de Pierre JULLIEN et de Mathieune CAILLOL, tante de Roland, car fille de Claude CAILLOL et de Guilhelme CAMOIN et soeur d'Hugon CAILLOL....vous me suivez ???

 

 

Bien, Roland et Honorade auront 8 enfants connus.

 

Magdelaine CAILLOL, née le 18 décembre 1561 à Marseille (St.Marcel) elle mourra après 1610(car présente au mariage de sa fille Baptistine). Elle épouse le 18 mars 1582 à Marseille Louis JOURDAN laboureur né à Aubagne, dont une fille connue Baptistine qui épousera le 8 septembre 1610 André PAUL.  

 

 

Jolie CAILLOL née le 4 novembre 1564 à Marseille (St.Marcel)  hélas décédée après 1640. Elle avait épousé à Marseille le 3 février 1586 Georges CAILLOL dont elle aura 4 enfants 3 garçons dont Paul CAILLOL et une fille Louise qui épousera le 19 avril 1610 Antoine CAILLOL.

 

Marquet CAILLOL né à Marseille (St.Julien) le 28 septembre 1567.

 

Louis CAILLOL épouse Madeleine AUDIBERT ( article suivant).

 

Guillaume CAILLOL né à Marseille, qui épouse audit Marseille le 18 septembre 1590, Lo uise DURBEC fille d'Antoine DURBEC et de Jeanne CAILLOL. Ils auront 1 fille connue.

 

Antoine CAILLOL né à Marseille.

 

Guillaume CAILLOL dit " le mineur " né à Marseille

 

Bernard CAILLOL né à Marseille.

 

 

SC.

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:19

Hugon CAILLOL fils de Claude CAILLOL et de Guilhelme CAMOIN est né à Marseille à La bastide des Caillols, on ne connait pas grand chose de lui, sauf qu'un jour il épousa Catherine MAGALLON fille de Jean et de Jeanne DESPLAN

 

 

femme aux travaux des champs 15e 

Le grand père maternel de Catherine, Bernard DESPLAN était lui aussi nourriguier !

 

Décidément on n'arrêtait pas de compter les moutons dans cette famille !!!

 

Le couple Hugon et Catherine eut 3 enfants connus.

 

Charlotte CAILLOL née à Marseille, elle épousa Claude ESTIENNE fils de Jacques et de Martine FOSCATY.

 

Jaumette CAILLOL née à Marseille épousa le 22 aout 1544 Barthelemy BLANC, fils de Pierre BLANC et de Marguerite.

 

Roland CAILLOL, laboureur né à  Marseille, épousa Honnorade MANEILLE de Peynier ( article suivant).

 

 

Devenue veuve encore jeune, elle épouse Pierre BILLAUD décédé en 1572 dont elle aura un fils Jean BILLAUD.

 

Elle meurt vers 1560.

 

 

SC.

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 20:01

Claude CAILLOL né probablement vers 1460 à la Bastide des Caillols, est le fils ainé d'Etienne CAILLOL et de Silette.

 

En s'établissant a la Bastide on est en droit de penser qu'il est devenu fermier.

 

 

904933 

Vers 1480 il épouse Guilhelme CAMOIN, du terroir des Camoins, fille de Jean CAMOIN et de Alyone.

 

Ils auront 10 enfants connus.

 

 

Mathieu CAILLOL, né à Marseille , décédé avant 1587 à Marseille, sans autres renseignements.

 

Hugon CAILLOL, né à Marseille  y décédé avant 1540 épouse Catherine MAGALLON ( article suivant)

 

Catherine CAILLOL , décédée avant 1564 épouse Honoré PASCON dont elle aura 1 fils Antoine PASCON.

 

Jean CAILLOL, décédé le 19 janvier 1564 à Marseille épouse Marie MABILLY dont 8 enfants, 4 fils et 4 filles.

 

Magdeleine CAILLOL épouse Jean GRANE, fils de Lazarin et de Jauquine AMPHOUX

 

Jeanne CAILLOL épouse Guillaume GASQUE, fils de Monon GASQUET et de Marthe AUBOY

 

Michel CAILLOL épouse en 1eres noces Baptistine MABILLY dont 2 garçons et 1 fille

                              et en 2eme noces Marguerite BONNET dont 1 fille Cécile.

 

Pierre CAILLOL épouse Jeanne MAGALLON dont il aura 2 fils. Il teste en 1ere redaction le 12 decembre 1567 et en seconde le 14 juin 1570 à Marseille.

 

Alyone CAILLOL épouse François JULLIEN dont elle aura 2 fils, Jacques et Jean.

 

Mathieune CAILLOL épouse Pierre JULLIEN dont 7 enfants, 5 garçons et 2 filles.

 

Guilhelme CAMOIN, est la petite-fille de Jean CAMOIN dit " le vieux CAMOIN", né vers 1390  marié 3 fois ,père de famille nombreuse. En 1447, il loue la ferme de Pied forçat, aux frères precheurs, et s'installe sur le terroir qui deviendra un siècle plus tard " la Bastide CAMOIN" et qui comptera environ 19 familles. Il est contemporain du Vieux CAILLOL.

 

"Vieux" à cette époque, n'avait pas le même sens que de nos jours, cela signifiait simplement "le plus ancien encore vivant".

 

Guilhelme avait un frère : Jacques "goyran" CAMOIN, dont une des filles Antoinette, épousera Guillaume CAILLOL descendant d'Antoine CAILLOL frère d'Etienne et tous deux fils de Jacques et d'Agnès.

 

Comme le monde est petit n'est-ce pas !!

 

SC.

 

 

 

Repost 0
Published by le vieux Cayol... - dans de Caihol à Cayol
commenter cet article

Présentation

  • : De la terre vers la mer...
  • De la terre vers la mer...
  • : Histoires et anecdotes de la famille Cayol-Boujon...de leurs ancêtres,de leurs "cousins" plus ou moins célèbres etc...
  • Contact

Profil

  • Du vieux Cayol à la Pelisse noire...

Recherche

Les Cousins Éloignés